Envoyer à un ami

Imprimer

30/04/14 | Sciences Humaines Cliniques

Pratiques éducatives et bien-être de l'enfant à l'école : la contribution de l'Éducation nouvelle (1910-2010). Pour un nouveau paradigme éducatif.

Thèse de doctorat en sciences de l'éducation, sous la direction de Mr le Pr Antoine Savoye. Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis.

Les pratiques éducatives qui favorisent le bien-être de l'enfant à l'école constituent l’objet de cette thèse, qui s’inscrit dans le champ des recherches, en sciences de l’éducation, traitant des innovations pédagogiques, et participe de la visée d'une « école suffisamment bonne » qu'appelle de ses voeux Jeanne Moll. Dans cette optique, notre recherche porte sur les écoles se réclamant aujourd'hui du courant historique de l'Éducation nouvelle, qui inscrivent le bien-être de l'enfant à l'école au coeur de leur pédagogie. Bien que peu nombreuses, elles actualisent le paradigme de l’Éducation nouvelle forgé au début du 20ème siècle, centré sur l’enfant. Pour l’étude des pratiques éducatives qui s’y développent, cette thèse adopte une démarche socio-historique. Elle part d’une exploration du présent de ces écoles pour remonter à leurs sources et précédents historiques. En termes de méthode, elle procède, d’une part, par une enquête sociologique de type « recherche collaborative », d’autre part, par une enquête historique portant sur des situations éducatives exemplaires, réparties sur une cinquantaine d’années (1910-1960), à partir de fonds d’archives. Cette double approche, synchronique et diachronique, permet d'esquisser un nouveau paradigme éducatif qui prenne en compte la dimension de la « bien-traitance » de l'enfant à l'école. La pensée d'Edgar Morin, qui place l'identité humaine au coeur de ses recherches, nous permet de penser la place et le respect de l'enfant à l'école dans une perspective dialogique, qui éclaire une entité globale rendue invisible si l'on pense le bien-être de l'enfant, appartenant à la sphère privée, et l'école, qui relève de l'espace public, comme deux entités antagonistes et séparées.

 

Haut de page

fermer

Envoyer à un ami

* Champs obligatoires