Entretien avec France HELLER

Envoyer à un ami

Imprimer

17/01/18

consulter fiche

Peluche interactive en forme de bébé phoque, Paro a été mis au point en 1993 pour accompagner la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Commercialisé au Japon dès 2005, puis aux États-Unis en 2009, il est arrivé en France en 2014, où il est désormais utilisé dans une cinquantaine d’établissements accueillant des personnes âgées.

 

Une distraction contre la douleur

L’objectif du Service de Soins de Suite et Réadaptation Pédiatrique Brestois, site de de Ty Yann (Fondation Ildys, Brest) est de tester l’efficacité de ce robot thérapeutique sur une cinquantaine d’actes de soin et de la vie quotidienne, auprès des patients en situation de handicap, âgés de quelques jours à 18 ans présentant des problèmes de santé parfois graves. Ils sont hospitalisés suite à un accident, une maladie chronique grave, une maladie orthopédique, dans le cadre de douleurs chroniques voire en soins palliatifs. Les bénéfices de Paro pourraient être multiples : distraire l’enfant d’une douleur ou d’un stress possibles lors de soins invasifs ou de bilans difficiles ; réduire l’angoisse vécue lors des hospitalisations plus ou moins longues ; favoriser la communication entre l’enfant et le personnel soignant ; stimuler les enfants, notamment ceux pour lesquels la communication verbale n’est pas possible ; maintenir la motivation des enfants à se remettre de l’événement qui les a conduits à l’hospitalisation.

Une première rencontre positive

Pourvu d’une intelligence artificielle, ce robot peut être utilisé en individuel ou dans le cadre d’ateliers collectifs. Une journée « découverte » de Paro organisée au SSR pédiatrique Brestois a d’ores et déjà permis d’observer les premières réactions très positives des enfants : grande curiosité, suivi des yeux, rires et sourires, câlins, onomatopées prononcées en réponse aux bruits émis par Paro... Potentiellement, quelque 500 enfants pourraient bénéficier de la présence de Paro chaque année.

Une évaluation adaptée

La Cellule de Recherche Clinique de la Fondation Ildys va nous accompagner dans la mise en œuvre de l’évaluation au cours des prochains mois. L’étude de l’impact de Paro sur la douleur et l’inconfort induits par les soins sera effectuée au sein du SSR pédiatrique Brestois site de Ty Yann, grâce à des fiches adaptées à la pédiatrie et grâce à différentes échelles validées.

Haut de page

fermer
fermer

Vous devez être connecté(e) pour accéder à ce contenu et/ou cette fonctionnalité

You may login with either your assigned username or your e-mail address.
The password field is case sensitive.
Mot de passe oublié ?
  • Sign in with Twitter

Si vous n’êtes pas encore inscrit, cliquez ici

Vous avez oublié votre mot de passe?
Saisissez votre adresse e-mail pour le récupérer.

Envoyer à un ami

* Champs obligatoires