Entretien avec Anne DE TRUCHIS

Envoyer à un ami

Imprimer

13/03/17

consulter fiche

Un jour, à la fin d'une réunion, la psychologue nous indique que tous les conseils et injonctions donnés aux jeunes mères pour prendre bien soin de leur bébé à la sortie du service sont pour la plupart irréalisables dans la vie des plus précaires d’entre elles. Sans le savoir, nous ajoutions de la culpabilité et de la peine à leur quotidien déjà compliqué. Voici la genèse du livret à destination des femmes en grande difficulté sociale. La gratification du prix de Pédiatrie sociale 2016 aidera à mener à bien notre projet.

 

Des vies chaotiques

Dans le service de soins en périnatalité de l’hôpital du Vésinet, des médecins généralistes et des pédiatres, des sage-femmes, des gynécologues, des psychologues et psychiatres assurent une prise prise en charge complète des femmes enceintes, et, après la naissance, aux mères avec leur bébé. Qui sont ces 150 mères que nous accueillons chaque année dans le service ? Elles restent entre deux et quatre mois. 80 % d'entre vivent dans la précarité : après le séjour dans le service, elles sont prises en charge par le Samu social et hébergées dans des hôtels, ou rejoignent des logements petits et insalubres. Les plus précaires sont souvent migrantes, elles parlent mal le français et ne savent pas lire pour un tiers d’entre elles. Dans leurs vies très chaotiques ces mères, même carencées, presque toujours isolées de leur famille, déprimées ou malades, adoptent rapidement les règles de puériculture en usage à l’hôpital. Lors d'une consultation, une mère m'expliquait ne pas se nourrir pour pouvoir acheter des bouteilles d'eau minérale. Ce sont les règles d’un service hospitalier mais on sait très bien qu'un biberon peut être préparé avec l'eau du robinet. Il nous est apparu qu'il fallait inventer un support imagé pour expliquer les pratiques de puériculture possibles aux mères qui sortent au SAMU social.

 

Un livret en images

Ce projet d'un livret permettant d'accompagner la transition entre un service de soin hospitalier et la réalité de la précarité des mères en grande difficulté sociale a fédéré l'équipe et a permis de réfléchir à nos pratiques. Différents thèmes seront abordés : comment laver son bébé ? Comment préparer un biberon ? Quels sont les dangers ? Comment changer son bébé ? Comment l'occuper ?... Pour réaliser le livret, nous avons fait appel à une illustratrice qui connaît le service. Ses propositions sont réajustées au fur et à mesure avec les femmes actuellement hospitalisées pour tester leur compréhension. C'est un processus de création lent pour obtenir un outil utile, compréhensible, rassurant et digne. On espère l'avoir en main dès juin !

Haut de page

fermer
fermer

Vous devez être connecté(e) pour accéder à ce contenu et/ou cette fonctionnalité

You may login with either your assigned username or your e-mail address.
The password field is case sensitive.
Mot de passe oublié ?
  • Sign in with Twitter

Si vous n’êtes pas encore inscrit, cliquez ici

Vous avez oublié votre mot de passe?
Saisissez votre adresse e-mail pour le récupérer.

Envoyer à un ami

* Champs obligatoires